Article
Point de mire sur... @express
Catherine Seers
Point de mire sur... @express 15 juillet 2022

Avec « UNE Hydro-Québec », l’entreprise a entamé une réorganisation majeure dans le but d’abolir les divisions, et ainsi démanteler ce que plusieurs appellent les « silos » ou les « cheminées ». Pour certains, cela génère bon nombre de questionnements légitimes sur ce que l’employeur peut et ne peut pas faire. Cependant, il importe de garder à l’esprit que cette transformation peut également offrir de nouvelles opportunités.

Réorganisation et Syndicat

Le SSPHQ, à l’instar des autres syndicats, n’est pas partie prenante dans la réorganisation « UNE Hydro-Québec » ni dans aucune autre réorganisation d’ailleurs. Dans les faits, l’entreprise n’a aucune obligation de consultation envers les syndicats lorsqu’il est question de changements organisationnels susceptibles de modifier ses opérations.

À ce sujet, l’article 4 de la convention collective est très clair :

4.01 Le Syndicat reconnaît la responsabilité qu’a la Direction d’administrer, de diriger et de gérer l’entreprise de façon efficace.
 
4.02 Les seules considérations qui limitent ces droits sont les restrictions apportées par les termes de la présente convention.

Hydro-Québec nous a informés de sa grande réorganisation de la même manière qu’elle vous informe actuellement. Nous ne possédons donc aucune information privilégiée.

De manière générale, lors de réorganisations, et il y en a eu une multitude au fil des ans, l’entreprise nous transmet les éléments qui vous seront présentés. Dans le cas présent, nous avons eu l’information lors de deux rencontres, ces mardi 12 et mercredi 13 juillet. La plupart du temps, on nous informe seulement quelques minutes avant l’annonce aux spécialistes touchés ou, pire, après celle-ci.

Votre titre d’emploi et vos tâches

Conformément à la convention collective, la gestion n’a pas le droit de procéder au changement de votre titre d’emploi ou de vos tâches de manières substantielles sans entente préalable avec le Syndicat. Nous pouvons d’ores et déjà vous indiquer qu’actuellement aucune demande en ce sens n’a été faite par l’entreprise concernant la réorganisation « UNE Hydro-Québec ». 
 

Est-ce que vos tâches pourraient différer légèrement ?

Oui. Les descriptifs d’emploi des spécialistes sont génériques et permettent une certaine souplesse dans les fonctions. Toutefois, il y a une limite.
 
Si vos tâches sont modifiées de manières substantielles ou si votre gestion considère sérieusement un changement de titre d’emploi, communiquer avec votre représentant syndical.

Votre représentant syndical
Impacts à exclure

Tout comme votre titre d’emploi et vos tâches ne peuvent être modifiés par l’entreprise de manière unilatérale, un changement de quartier général ou un déménagement sont exclus.
 
Cela étant dit, les rénovations majeures dans certains édifices et les changements relatifs à la terminaison de bail entraînent actuellement, et pour quelques années encore, des bouleversements dans les lieux de travail physique. Le tout n’est cependant pas lié directement à la réorganisation.

Les opportunités

Avec « UNE Hydro-Québec » et la fin des divisions, on peut entrevoir une fluidité accrue dans le mouvement de personnel. Cela devrait permettre de faciliter les mouvements latéraux dans l’entreprise et ouvrir plus d’opportunités pour le cheminement de carrière à travers toute Hydro-Québec.

D’autres préoccupations ?

Le Syndicat est présent pour vous informer de vos droits et pour vous défendre en cas de besoin. Si vous vivez une problématique ou si une situation vous fait douter, n’hésitez pas à communiquer avec votre représentant syndical. Nous sommes là pour vous.
 
Nous restons à l’affût, et nous vous tiendrons informé de vos droits selon l’évolution de la réorganisation.