Article
Point de mire sur...@Express
Mélanie Dagenais
Point de mire sur...@Express 29 mars 2021

Depuis des années, le nombre élevé de spécialistes à statut temporaire à Équipement est un enjeu. Avec le nouveau regroupement sous GTÉ, il était crucial pour le syndicat de sensibiliser la nouvelle direction à la situation qui prévaut, ainsi qu’à nos objectifs de permanentisation des membres.

Portrait de la situation

  • 25 % des spécialistes à GTÉ ont un statut temporaire
  • 75 % des spécialistes temporaires sont issus d’Équipement
  • 8,5 % des spécialistes temporaires ont plus de 8 ans de service

Nos attentes

Objectifs et priorisation

Nous avons précisé à la direction nos attentes pour permanentiser un plus grand nombre de spécialistes. Bien que nos attentes visent l’ensemble des spécialistes à statut temporaire, une priorisation de la situation des employés détenant un grand nombre d’années de service s’impose.

Analyser la situation

La gestion s’est engagée l’automne dernier à analyser le portrait des employés ayant un nombre important d’années de service en tant que spécialiste, et ce, chaque année, et d’en tenir compte dans leur exercice de PST (Planification stratégique des talents). 

2021, on travaille sur...

La directrice, Martine Charbonneau, ayant montré son intérêt à collaborer sur cet enjeu, un calendrier de rencontres a été établi pour l’année 2021 afin de discuter des pistes d’amélioration et contribuer à avancer dans la permanentisation des employés à statut temporaire.

L’objectif des rencontres en 2021 est de créer un espace d’échange privilégié avec nos partenaires, les RH et la direction, afin d’avoir les bonnes conversations en lien avec des projets, des évolutions, des changements et des nouveautés qui pourraient avoir un impact positif sur les permanences et les spécialistes à GTÉ.

Des résultats encourageants

Suite aux premières rencontres et discussions, deux postes permanents ont été ouverts à la plus petite unité (article 14.01b de la convention) et octroyés cet hiver à des employés à statut temporaire de longue date. Un début encourageant, au regard de l’évolution de paradigme entre HQIÉSP et GTÉ. On sent une ouverture et les discussions sont bonnes.

Des objectifs ambitieux

Ultimement, notre objectif est de réduire le taux de temporaire à 10 % au lieu de l’actuel 25 % à GTÉ.

En plus des permanences, nous allons creuser l’analyse concernant la mobilité des spécialistes à GTÉ, ainsi qu’accentuer notre analyse des comblements de poste de spécialiste par des ingénieurs. 

Votre sécurité d’emploi est, sans contredit,
ma première préoccupation dans mon mandat. 

Si vous souhaitez me faire part d'une problématique vécue à GTÉ, je vous invite à m'écrire à vp_mtl_pd@ssphq.org. Avec l'aide de la conseillère syndicale, Karine Rainville, nous pourrons adresser celle-ci à la direction, au besoin. Une rencontre avec Mme Claudine Bouchard est également prévue prochainement. 


Mélanie Dagenais
Vice-présidente, Montréal Place Dupuis