Article
Point de mire sur...@Express
Mélanie Dagenais
Point de mire sur... @Express 19 avril 2022

Le 4 avril dernier, j’ai rencontré monsieur Stéphane Jean, Directeur principal — Construction, Production et SEBJ, représentant de l'employeur pour le nouveau Groupe Infrastructure et système énergétique (GISE). Il était accompagné de Martine Charbonneau, Directrice — Centre de gestion des actifs transports, et de Nathalie Coudé, Chef — Approvisionnement, contrat et campements. Il a notamment été question de la transition vers UNE Hydro et de l’implantation du programme de télétravail.

Je poursuis donc mon mandat de représentante syndicale vis-à-vis du GISE, dont Claudine Bouchard est la vice-présidente exécutive. C’est donc vers moi que doivent être dirigées les problématiques à discuter avec la direction, tout comme vous le faisiez pour GTÉ.  

_______________________________________________________________________________

Transition et enjeux 2022

En vue d’atteindre l’objectif d’UNE Hydro, nous avons suggéré de mettre à profit les membres et d’informer les employés sur une base régulière des processus en cours. Les spécialistes représentent une grande richesse dans l’entreprise et l’implication est l’une des meilleures façons d’obtenir l’adhésion aux changements.

La gestion nous a fait savoir que des cellules ont été créées pour mettre en place la mission de la nouvelle structure, et que les employés souhaitant participer aux ateliers de la réorganisation sont invités à lever la main et à en parler à leur gestionnaire.

Avec la situation des deux dernières années, le récent retour en présentiel et la nouvelle réorganisation, il peut être normal pour certains de ressentir une fatigue ou des difficultés d’adaptation. Nous vous réitérons, comme nous l’avons fait à la direction, que les délégués sociaux du 4250 (DS) et le programme d’aide aux employés et à leur famille (1 866 871-5335) sont là pour vous écouter et vous soutenir, au besoin.

Retour en présentiel

Pour l’entreprise, l’objectif premier du retour en présentiel était de permettre des rencontres d’unités efficaces. Toutefois, avec la 6e vague en cours, les rassemblements seront plus petits que ce qui était prévu initialement.

Du côté syndical, nous voulions connaître les dispositions de la gestion vis-à-vis des spécialistes réticents à revenir au bureau pour diverses raisons. À court terme, il n’est pas question de sanctions pour les employés refusant de se présenter au bureau, il y aura tout d’abord une gestion au cas par cas. Ils seront attentifs et invitent les membres à en faire mention à leur supérieur immédiat.

La bienveillance doit primer actuellement !

Si vous avez des difficultés à obtenir des accommodements adaptés à votre situation, n’hésitez pas à joindre votre représentant syndical.

_____________________________________________________________________________________

Télétravail

Nous avons soulevé les problèmes vécus avec la mise en place du programme de télétravail, où des spécialistes se sont entre autres vu imposer leurs journées de télétravail et de présence au bureau par certains chefs. Nous avons également rappelé les grandes lignes de l’entente sur le programme de télétravail.

La direction nous a donné l’assurance que le message transmis aux employés et à la gestion concernant le programme de télétravail est : « flexibilité et à l’écoute des employés ». Toujours selon la direction, chaque équipe vivra « sa recette » et celle-ci ne sera pas imposée par la gestion.

_________________________________________________________________________________

Portrait statistique

Malgré le travail constant pour obtenir des postes permanents pour les employés à statut temporaire, le ratio temporaire/permanent à la GTÉ demeure relativement le même que l’an dernier suite aux nouvelles embauches sur des postes temporaires. La direction Équipements concentre le plus haut ratio de spécialistes à statut temporaire dans l’entreprise.

À court terme, tous les employés à statut temporaire de plus de 10 ans auront obtenu un poste permanent. Bien que nos efforts visent tous les spécialistes temporaires, le Syndicat considère toujours comme problématique le maintien d’un statut temporaire pour un employé en poste dans l'entreprise depuis plusieurs années. 

L’objectif est de poursuivre nos démarches avec le GISE. La réorganisation étant en cours, les données spécifiques pour le nouveau regroupement ne sont pas encore disponibles.

________________________________________________________________________________

Toujours ma priorité !

Je continue de défendre vos droits et vos dossiers en priorité. En plus d’insister sur la nécessité d’ouvrir des postes permanents pour les spécialistes à statut temporaire, nous suivons tout ce qui a trait à l’organisation du travail quant aux déménagements, aux emplois multisites et, bien évidemment, au télétravail ; point qui est également adressé avec la haute direction. Nous soutenons les progressions de carrière, la formation et le programme de parrainage pour une meilleure mobilité des spécialistes qui veulent s’épanouir dans l’entreprise.  

Pour me faire part d'une problématique vécue
au GISE, ou pour tout autre sujet d’intérêt,
je vous invite à m'écrire à vp_mtl_pd@ssphq.org. Avec l'aide d'une personne conseillère syndicale, nous pourrons faire les représentations appropriées auprès de la direction, si requis.

Mélanie Dagenais
Vice-présidente, Montréal Place Dupuis